LE SITE QUI OPTIMISE VOTRE ETUDE
 
 

SYSTEMES DE SECURITE INCENDIE (SSI)

 
Le système de sécurité incendie (SSI) d'un établissement est constitué de l'ensemble des matériels servant à :
  • Collecter les informations ou ordres liés à la sécurité incendie ;
  • Traiter ces informations ;
  • Effectuer les fonctions nécessaires à la mise en sécurité incendie de l'établissement.
La mise en sécurité peut comporter les fonctions suivantes :
  • Compartimentage (fermeture des portes et des clapets coupe-feu) ;
  • Evacuation (diffusion du signal d'évacuation, gestion des issues par déverrouillage) ;
  • Désenfumage (ouverture des volets et démarrage du désenfumage mécanique) ;
  • Extinction automatique ;
  • Mise à l'arrêt de certaines installations techniques.
Les SSI doivent être conformes aux normes et textes en vigueur.
 
 
 


 
 
 
 
LES DIFFERENTES CATEGORIES DE SSI

On distingue 5 catégories de SSI par ordre de sévérité ou d'automatisme :
  • SSI de catégorie A (le plus perfectionné) ;
  • SSI de catégorie B ;
  • SSI de catégorie C ;
  • SSI de catégorie D ;
  • SSI de catégorie E.
Les dispositions particulières à chaque type d'établissements précisent la catégorie du système de sécurité exigé.
 
Plus l’établissement est « sensible » en termes de risques pour le public et plus le SSI sera perfectionné.
 
C’est ainsi qu’un hôtel ou une maison de retraite comportant par destination des locaux réservés au sommeil ou un public fragilisé sera systématiquement équipé d’un SSI de catégorie A.
 
Mais un magasin  classé en 2e catégorie par exemple doit être équipé d'un système de sécurité incendie de catégorie C, D ou E, car le niveau d’acceptation du risque est moindre.
 
Les fonctions de ces SSI font l'objet d'un exposé particulier.
 
 
LES DIFFERENTES ZONES

Avant de rentrer dans le détail des composants d'un SSI, il est important de connaître les différents types de zonages susceptibles d’être rencontrés.
 
Zone :
 
Un ERP selon son importance est généralement subdivisé en plusieurs zones dont les limites géographiques peuvent englober :
  • Un local ou un ensemble de locaux ;
  • Un niveau ou un ensemble de niveaux ;
  • Une ou plusieurs circulations horizontales ou verticales.
Une zone peut correspondre à un ou à plusieurs des volumes ci-dessus, voire à l'ensemble du bâtiment.
 
Il faut retenir que les zones de détection, les zones de mise en sécurité et les zones de diffusion de l'alarme n'ont pas nécessairement les mêmes limites géographiques (sous-entendu dans l'établissement).
  • Une zone de détection est une zone surveillée par un ensemble de détecteurs et/ou de déclencheurs manuels.
  • Une zone de mise en sécurité (ZS) est une zone susceptible d'être mise en sécurité par le système de mise en sécurité incendie (voir son rôle et sa fonction ci-dessous) (Une zone de mise en sécurité doit englober une ou plusieurs zones de détection).
  • Une zone de diffusion d'alarme (ZA) doit englober une ou plusieurs zones de mise en sécurité.
  • Une zone de désenfumage (ZF) est une zone dans laquelle les fonctions de désenfumage sont assurées (c'est une zone de de mise en sécurité).
  • Une zone de compartimentage (ZC) est une zone dans laquelle les fonctions de compartimentage sont assurées (c'est une zone de mise en sécurité).
 
 
L'agent SSIAP en service dans un établissement doit donc parfaitement connaître les limites géographiques de chaque zone et notamment les zones de détection qui doivent pouvoir être rapidement inspectées par la personne alertée.




Créer un site
Créer un site