LE SITE QUI OPTIMISE VOTRE ETUDE
 
 

LES RONDES DE SECURITE INCENDIE

 
 
OBJECTIF DE LA RONDE

La ronde de sécurité consiste à effectuer un itinéraire déterminé à l'avance dans l'enceinte de l'établissement afin de vérifier l'absence d'anomalies pouvant avoir une incidence sur les conditions de sécurité.
 
MODALITES DE REALISATION

Il n'y a pas de règles types dans la réalisation d'une ronde, toutefois, le parcours effectué doit tenir compte des points névralgiques de l'établissement.
 
La ronde constitue le cœur de métier de l'agent de sécurité et toute son attention doit être mobilisée pour détecter en temps réel le moindre dysfonctionnement. A cet effet, l'agent de sécurité se doit d'être curieux.
 
 
La ronde ne doit être ni trop courte ni trop longue afin que l'attention de l'agent ne faiblisse pas.
 
Des points de passage obligés doivent faire l'objet d'un contrôle avérés par pointage électronique le plus souvent  prouvant que l'agent de sécurité a bien effectué l'acquittement de ce point de contrôle.
 
Les horaires des rondes peuvent être fixes ou aléatoires en fonction des attentes de la direction de l'établissement.
 
Toutefois, il est impératif qu'une ronde soit effectuée avant l'admission du public (ronde d'ouverture) afin de s'assurer du bon fonctionnement de tous les organes de sécurité.
 
 
 
CONTROLE DES RONDES ET RENSEIGNEMENTS SUR LA MAIN COURANTE

En principe, les agents rondiers sont équipés d'un matériel dénommé "contrôleur de ronde" ; cet appareil qui s'apparente à un boitier permet de mémoriser le passage de l'agent devant un dispositif  à lecture électronique.
 
A chaque passage devant ces mouchards, l'agent applique son contrôleur qui mémorise l'heure de passage et l'emplacement de ce tag.

Un logiciel informatique permet de récupérer les informations du contrôleur et assure ainsi la traçabilité de la ronde.
 
Plusieurs technologies existent sur le marché (badges, GPS, horodateurs, dispositif à clé, code barre, code alpha numérique etc.) mais l'objectif final reste toujours le même.
 
 
 
Toutes les informations relevées au cours de la ronde sont systématiquement mentionnées sur la main courante du poste de sécurité.
 
 
UTILISATION DES MOYENS MOBILES DE COMMUNICATION

Avant de débuter sa ronde, l'agent doit se munir d'un moyen de communication lui permettant de communiquer avec le PC.
 
Le plus souvent, il s'agit d'un poste émetteur récepteur multicanaux.
 
 
L'agent doit à tout moment pouvoir communiquer ou être appelé. Le poste radio peut ne pas fonctionner de manière optimale pour différentes raisons :
  • Etat de charge insuffisant ;
  • Mauvais réglage du canal (d'où l'importance de procéder à des essais préalables) ;
  • Zone de couverture insuffisante (les ondes radioélectriques sont grandement tributaire de l'environnement) ;
Un téléphone mobile serait un bon complément d'alerte.
 
Le parcours de la ronde peut également être jalonné de postes téléphoniques internes à l'usage du service de sécurité.
 
Tous ces moyens sont donc complémentaires.
 
 
MESURES ADAPTEES A LA PROTECTION DES TRAVAUX

Les travaux effectués en cours d'exploitation dans les établissements recevant du public voire les établissements industriels nécessitent une surveillance très stricte.
 
Le règlement de sécurité précise que l'exploitant ne peut effectuer ou faire effectuer, en présence du public, des travaux qui feraient courir un danger quelconque à ce dernier ou qui apporteraient une gêne à son évacuation.
 
Toutefois, cette mesure est parfois difficile à respecter ; dans ce cas, l'exploitant  est obligé de prendre des dispositions particulières qui sont plus connues sous le nom de "permis de feu".
 
La procédure dite du "permis de feu" concerne plus particulièrement tous travaux par points chauds (travaux de soudure, meulage et tout ce qui peut générer des étincelles).
 
Son objectif est de réduire au maximum les risques d’incendie que génèrent les travaux par points chauds.
 
Un document spécifique est cosigné avant le démarrage du chantier par le responsable de l'entreprise et la direction de l'ERP.
 
Ce document indique :
  • L'état des mesures de prévention mises en place ;
  • Les mesures de prévention à respecter ;
  • Les coordonnées des personnes à prévenir en cas de difficulté ;
  • Désigne les moyens de première intervention utilisables immédiatement.
En cas de mise en place d'une procédure de permis de feu, l'entreprise a l'obligation de s'assurer qu'à chaque interruption du chantier (le soir par exemple), il n'y a plus aucune source de danger susceptible de générer un début d'incendie.
 
Les rondes effectuées par les agents de sécurité doivent intégrer le passage obligé des chantiers en cours.

Tous les travaux effectués dans les ERP ne sont pas systématiquement précédés d'une procédure de permis de feu ; ces travaux sont souvent la source d'accidents plus ou moins prévisibles.
 
Le service de sécurité de l'établissement doit être particulièrement vigilent au respect des règles élémentaires de sécurité, notamment sur les points suivants :
  • Mise en place de barrières ou de palissades isolant la zone chantier de la zone publique (par exemple en cas d'aménagement d'une cellule commerciale dans un hypermarché) ;
  • Interdiction de stockage de matériaux combustibles (cartons, emballages vides divers etc.
  • Présence d'extincteurs en nombre et en quantité suffisante.
  • Affichage des coordonnées téléphoniques à proximité immédiate du poste de sécurité. 
Hormis les travaux courant d'entretien, les autres travaux doivent faire l'objet d'un avis de la commission de sécurité, mais la règle primordiale reste avant tout la vacuité des dégagements et le respect de  l'intégrité des conditions d'évacuation.
 
 
 
CONCLUSIONS

La ronde est donc un élément fort de prévention dans la vie de l'établissement.
 
Les agents doivent être particulièrement bien formés à cet exercice qui nécessite rigueur et compétence.
 
L'agent doit bien connaître les lieux, les parcours et les points sensibles de l'établissement afin d'optimiser son travail.
 
Il est formellement déconseillé d'utiliser les ascenseurs, mais par contre l'agent a l'obligation de contrôler leur bon fonctionnement.
 
Toute situation anormale doit immédiatement être signalée au cours de la ronde au poste de sécurité (extincteur dégoupillé, fenêtre cassée, armoire électrique ouverte, mauvais fonctionnement d'une porte coupe-feu etc.) et faire l'objet immédiatement d'une consignation sur la main courante.

  • Webmaster dit :
    22/10/2018

    Bonjour Lambrinidis.
    Pour me contacter directement, utilisez le formulaire de contact (accessible à partir du menu).
    Que souhaitez-vous savoir ?

  • lambrinidis dit :
    21/10/2018

    bonjour je cherche un conseil sur un local a sommeil type r car je passe mon ssiap1 merci




  • Créer un site
    Créer un site