LE SITE QUI OPTIMISE VOTRE ETUDE
 
 

LES MOYENS DE SECOURS

 
 
LES DIFFERENTS MOYENS DE SECOURS


En application de l'article R 123-11 du code de la construction et de l'habitation, les moyens de secours des établissements recevant du public peuvent comporter :
  • Des moyens d'extinction,
  • Des dispositions visant à faciliter l'action des sapeurs-pompiers,
  • Un service de sécurité incendie,
  • Un système de sécurité incendie pouvant comprendre :
    • Un système de détection automatique d'incendie,
    • Un système de mise en sécurité incendie,
  • Un système d'alarme,
  • Un système d'alerte
Le règlement de sécurité incendie dans les ERP indique pour chaque type d'établissement les moyens de secours dont ce dernier doit être doté.
 
 
LES MOYENS D'EXTINCTION

On distingue :
  • Les robinets d'incendie armés,
  • Les déversoirs ponctuels,
  • Les éléments de construction irrigués,
  • Les bouches et poteaux d'incendie ;
  • Les colonnes sèches,
  • Les colonnes en charge (dites humides),
  • Les installations d'extinction automatique ou à commande manuelle,
  • Les appareils mobiles,
  • Divers moyens (réserves de sable, couvertures, etc.) 
 
LES ROBINETS D'INCENDIE ARMES

Communément appelés RIA, ils sont désignés par leur diamètre nominal (DN 19/6, DN 25/8, DN 33/12).


DN 19/6 signifie :
  • 19 = Diamètre intérieur du tuyau
  • 6 = Diamètre de l’orifice de refoulement de la lance
Le choix du diamètre nominal dépend essentiellement du risque contenu dans le local ou le volume à protéger.
Les RIA doivent être positionnés à l'intérieur des bâtiments le plus près possible et à l'extérieur des locaux à protéger ; le jet de lance doit pouvoir atteindre n'importe quel point du local.
 
Dans les locaux à risques importants, tout point de la surface de ces locaux doit pouvoir être battu par au moins deux jets de lance (longueur de tuyaux = 20 à 30 m).
 
Dans tous les cas, la pression minimale de fonctionnement ne doit pas être inférieure à 2,5 bars au robinet incendie armé le plus défavorisé (pression maximum de service = 12 bars).
 
Pour faciliter le contrôle de cette pression, le RIA le plus défavorisé est équipé d'un manomètre avec robinets à 3 voies.
 
Les RIA sont alimentés par une canalisation d'eau en pression desservie par les conduites publiques.
 
 
 
LES DEVERSOIRS PONCTUELS

Les déversoirs ponctuels sont des dispositifs destinés à noyer instantanément les locaux où ils sont installés ; ils sont implantés en fonction du risque à défendre et constituent une "force de frappe très puissante et instantanée dans des zones particulières" (minimum de 0,5 bars et débit de 250l/minute).
 
Ils sont surtout utilisés dans des ERP très particuliers tels que les théâtres par exemple ou en milieu industriel.
 
 
LES ELEMENTS DE CONSTRUCTION IRRIGUES

Il s'agit de rideaux d'eau composés de canalisations munies de diffuseurs adaptés pouvant être imposés pour améliorer la résistance au feu de certains éléments de construction (cloisons, rideaux, portes etc.).
 
Ces dispositions constructives particulières nécessitent cependant l'avis technique de la commission de sécurité.
 
 
LES BOUCHES ET LES POTEAUX D'INCENDIE

Les bouches et poteaux d’incendie permettent aux sapeurs-pompiers de mettre en œuvre leurs moyens d’extinction.
 
Ces hydrants doivent être alimentés :
  • Soit par des branchements particuliers d'incendie des établissements intéressés ; dans ce cas, ce sont des poteaux privés,
  • Soit directement par les conduites publiques ; dans ce cas, ce sont des poteaux publics.
L'itinéraire entre le ou les points d'eau et l'établissement doit permettre le passage facile des moyens des sapeurs-pompiers.
 

Les emplacements des points d'eau doivent être :
  • Facilement accessibles en permanence,
  • Signalés conformément aux normes en vigueur,
  • Situés à 5 mètres au plus du bord de la chaussée ou de l'aire de stationnement des engins d'incendie.
 
LES COLONNES SECHES

Elles sont obligatoires dès lors que des locaux à risques importants sont aménagés dans les étages dont le plancher bas est à plus de 18 m du niveau accessible aux engins des sapeurs-pompiers.
 
(Les colonnes sèches ou humides dans les ERP font l’objet d’une leçon spécifique).
 
 
LES EXTINCTEURS

(Compte tenu de leurs spécificités et de leur importance dans un établissement recevant du public, un exposé particulier est consacré aux extincteurs).
 
 
 
INSTALLATIONS FIXES D'EXTINCTION AUTOMATIQUES A EAU

Plus connue sous l'appellation de sprinkler, ce type d'installation peut être exigé dans tout ou partie d'un ERP (par exemple dans un magasin de plus de 3 000 m²).
 
Cette installation permet de noyer très rapidement toute la surface d'un local qui en est équipé. En principe, il s'agit des locaux à risques particulier d'incendie (réserves etc.).


Dans les parcs de stationnement couvert des immeubles d’habitation, cette installation est obligatoire dans les conditions suivantes :
  • A partir du 3ème niveau en sous-sol (ou détection automatique d’incendie),
  • A partir du 6ème niveau en sous-sol.
L’installation doit être conçue comme suit :
  • Un diffuseur pour 12 m² de plancher et assurant pendant une heure un débit 3,5 l/mn et par m² sur une surface impliquée de 20 m².
 
La source d’alimentation doit être unique (conduite de ville ou bac en pression).
 
 
 
DISPOSITIONS VISANT A FACILITER L'ACTION
DES SAPEURS-POMPIERS

Plusieurs dispositifs sont destinés à faciliter l'action des sapeurs-pompiers, tels que :
  • L'affichage du plan de l'établissement à l'accès des secours. Il  indique de manière schématique :
    • Les espaces d'attente sécurisés,
    • Les cloisonnements principaux,
    • Les divers locaux techniques,
    • Les dispositifs et commandes de sécurité,
    • Les organes de coupure des fluides,
    • Les organes de coupure des sources d'énergie,
    • Les moyens d'extinction fixes et d'alarme.
    • Des balcons, passerelles, échelles, terrasses permettant d'accéder aux locaux mal situés,
    • Des tours d'incendie permettant d'accéder directement aux niveaux sinistrés,
    • Des trémies pratiquées dans les planchers facilitant l’attaque des feux en sous-sol.
Les moyens de secours concourant à la sécurité dans l'établissement recevant du public sont complétés par : 
  • Le service de sécurité incendie :
  • Des personnes désignées par l'exploitant et entraînées à la manœuvre des moyens de secours,
  • Des agents de sécurité incendie qualifiés SSIAP,
  • Les sapeurs-pompiers d'un service public de secours et de lutte contre l'incendie. 
Ou la combinaison de ces différentes possibilités.
 
  • La mise en place de consignes comprenant :
    • Les modalités d'alerte des sapeurs-pompiers,
    • Les dispositions à prendre pour assurer la sécurité du public et du personnel,
    • Les dispositions à prendre pour l'évacuation,
    • La mise en œuvre des moyens de secours,
    • L'accueil et le guidage des sapeurs-pompiers.
 
  • Le système de sécurité incendie (SSI) comprenant :
    • Le système de détection incendie,
    • Le système de mise en sécurité incendie,
    • Le système d'alarme.
 
  • Le système d'alerte destiné à demander l'intervention d'un service public de secours et de lutte contre l'incendie :
    • Ligne téléphonique reliée au centre de traitement de l'alerte des sapeurs-pompiers (souvent dans les ERP de 1ère catégorie),
    • Avertisseur d'incendie privé,
    • Téléphone urbain fixe,
    • Tout autre dispositif permettant de donner une alerte efficace.
Tous ces moyens conjugués entre eux permettent donc d'optimiser la sécurité incendie dans les établissements recevant du public ou les immeubles de grande hauteur, mais aussi dans les bâtiments à usage d’habitation.

  • jiorit dit :
    12/11/2018

    Ses Bien

  • keke dit :
    12/11/2018

    cool




  • Créer un site
    Créer un site