LE SITE QUI OPTIMISE VOTRE ETUDE
 
 

LES APPAREILS ELEVATEURS

 
Le programme de préparation à l'examen de SSIAP 1 identifie trois types d'appareils qu'il convient de bien définir :
  • L'ascenseur,
  • Le monte-charge,
  • La nacelle.
Le règlement de sécurité contre les risques d'incendie et de panique dans les ERP aborde le thème des ascenseurs à travers les articles AS, mais ces articles traitent également la sécurité des trottoirs roulants et des escaliers mécaniques.
 
Les monte-charges sont abordés de manière très générale par les articles CO 30 et 33.
 


 
 
DEFINITIONS

Un ascenseur est un appareil élévateur destiné à transporter verticalement des personnes d'un niveau à un autre.
 
Un monte-charge a la même fonction que l'ascenseur mais il est réservé exclusivement au transport de tout type de charge d'un niveau à un autre ; cela exclut le transport de personnes.
 
Une nacelle est une plate-forme élévatrice destinée à effectuer des travaux en hauteur ; elle n'est pas utilisable par le public.
 
 
PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D'UN ASCENSEUR

Les appareils sont identifiables par le type de traction utilisé pour déplacer la cabine.
 
On distingue deux grands types d'appareil :
  • Les ascenseurs à traction électrique (dit à traction à câbles ou déplacement par treuil),
  • Les ascenseurs hydrauliques.
L'ascenseur à traction électrique :
 
La cabine d'ascenseur est suspendue dans la gaine par des câbles de traction.
 
Un motoréducteur électrique (moteur électrique continu ou alternatif) actionne une poulie qui entraîne les câbles auxquels sont suspendus la cabine et son contrepoids ; ce dernier élément équilibre le poids de la cabine.
 
Deux variantes existent :
  • Pour des petites capacités et un encombrement réduit du fait de l'absence de contrepoids (dans un immeuble existant par exemple), le treuil à tambour tracte directement la cabine.
  • Pour les IGH nécessitant des vitesses plus importantes, la poulie d'adhérence est directement entraînée (sans réducteur) par un moteur électrique plus sophistiqué.
La tendance actuelle s'oriente de plus en plus par l'installation d'ascenseurs électriques sans local de machinerie ; ces appareils technologiquement très avancés nécessitent un personnel très qualifié en cas d'incident.
 


L'ascenseur hydraulique :
 
Dans ce type d'ascenseur, la cabine est propulsée soit directement soit par une suspension mouflée, par le piston d'un vérin alimenté par de l'huile sous pression provenant d'une centrale hydraulique.
 
Le remplissage du piston fait monter l'ascenseur.
 
A la descente, le by-pass (vanne) de la pompe permet  l'évacuation de l'huile vers un réservoir qui fonctionne en circuit fermé.
 
Ces ascenseurs sont plus lents et n'ont donc aucun contrepoids.
 

 
 
ELEMENTS COMMUNS AUX DIFFERENTS TYPES D'ASCENSEURS

Dans la gaine :
  • Une cabine circulant le long de  rails de guidage dans une gaine verticale,
  • Une trappe d'évacuation,
  • Une ou deux portes anti-coincements débouchant sur les parties communes,
  • Un panneau de commande,
  • Un moteur électrique accouplé à une pompe hydraulique (pour les ascenseurs hydrauliques),
  • Un système de contrepoids (pour les ascenseurs à traction à câbles).
Nota : les parois de la  gaine sont classées M0 et celles de la cabine sont M3 avec un plancher M4 ; la gaine est également ventilée.
 
Dans la machinerie (si elle existe) :
  • Le système d'entraînement (moteur avec ou sans réducteur ou centrale hydraulique),
  • L'armoire de manœuvre,
  • Des poulies de renvois (en fonction de l'emplacement du local machinerie).
Nota : Le local machinerie est rangé dans la catégorie des locaux à risques moyens.
 
Les éléments de sécurité font l'objet d'homologations de types et d'essais stricts.
 
Ce sont :
  • Les serrures contrôlant le verrouillage des portes,
  • Le limitateur de vitesse et le parachute qui interdisent toute survitesse ou chute de la cabine,
  • Le dispositif interdisant toute survitesse en montée,
  • Les amortisseurs qui limitent la course aux niveaux extrêmes.
 

 
 
DISPOSITIFS DE SECOURS

Tout ascenseur accueillant plus de 8 personnes doit être équipé d'une trappe de secours et d'une échelle métallique permettant d'atteindre le toit de la cabine.
 
S'il s'agit de plusieurs ascenseurs installés dans une même gaine et pouvant recevoir plus de 8 personnes, ils doivent en outre être équipés d'une porte latérale permettant de communiquer entre eux.
 
Certains ERP doivent être dotés d'ascenseurs équipés d'un dispositif d'appel prioritaire pour les sapeurs-pompiers.
 
Par ailleurs, la cabine doit obligatoirement être équipée des éléments suivants :
  • Une porte d'accès avec dispositif anti coincement,
  • Une ventilation minimale de l'air ambiant,
  • Un moyen efficace doit permettre de donner l'alarme de l'intérieur de la cabine au service de surveillance ou à un responsable désigné par l'exploitant,
  • Un limitateur de vitesse mécanique,
  • Un dispositif de blocage en cas de chute,
  • Une commande de révision pour le personnel de maintenance,
  • L'éclairage de la gaine etc.
 
DISPOSITIONS PARTICULIERES POUR LES PERSONNES HANDICAPEES

Les ascenseurs destinés à l'évacuation des personnes en situation de handicap en cas d'incendie doivent répondre aux conditions suivantes :
  • L'accès aux ascenseurs à chaque niveau s'effectue au travers d'un local d'attente servant de refuge,
  • La puissance électrique totale installée en gaine est inférieure ou égale à 15 kVa.
 
CARACTERISTIQUES DU LOCAL D'ATTENTE

 
  • Superficie :
    • Doit être suffisante pour accueillir toutes les personnes appelées à fréquenter l’établissement.
  • Résistance au feu :
    • Les parois et les portes d’accès doivent être résistantes au feu ; ces dernières s’ouvrent vers l’intérieur du local et sont à fermeture automatique ou équipées de ferme-porte.
  • Réaction au feu :
    • Les revêtements ont les mêmes degrés de réaction au feu que ceux des escaliers encloisonnés.
  • Désenfumage :
    • Le local et les dégagements y conduisant doivent être désenfumés.
  • Alerte :
    • Le local d'attente doit être équipé d'un système permettant de communiquer avec le concierge, le gardien de l'immeuble, le réceptionniste ou tout autre préposé.
Les ascenseurs doivent disposer d'une alimentation électrique de sécurité (AES).
 
Les cabines d'ascenseurs doivent être équipées d'un dispositif de commande accompagnée fonctionnant à l'aide d'une clé.
 
Un nombre de clés suffisant et d'un modèle unique est tenu à la disposition du directeur des secours.
 
En outre, les cabines doivent être équipées d'un système permettant de communiquer avec le poste de sécurité, s'il existe, ou bien avec l'une des personnes mentionnées ci-dessus.
 
(Source bibliographique partielle : Fédération des ascenseurs)




Créer un site
Créer un site