LE SITE QUI OPTIMISE VOTRE ETUDE

 
 

LES CLASSES DE FEUX

 
LES DIFFERENTES CLASSES DE FEUX
 
Il existe 5 classes de feux désignées par une lettre alphabétique de A à F :
  • Les feux de classe A,
  • Les feux de classe B,
  • Les feux de classe C,
  • Les feux de classe D,
  • Les feux de classe F.
A chaque classe de feu, correspond un agent extincteur bien déterminé.
 
Les matériaux dits « combustibles » (cf le triangle du feu) sont rangés dans ces différentes classes en fonction de leur nature.
 

 
LA CLASSE A

Ces feux sont produits par les matériaux solides ou secs et braisant, c’est-à-dire d’origine organique tels que :
  • Le bois,
  • Le papier,
  • Les tissus,
  • Les cartons,
  • Les plastiques (PVC),
  • Les nappes de câbles électriques (non alimentées),
  • Le charbon,
  • Les végétaux.
Ils produisent souvent une combustion vive avec flammes ou une combustion lente sans flamme mais avec des braises incandescentes.
 
 
LA CLASSE B

Ces feux sont produits par les liquides ou les solides liquéfiables inflammables.
 
Ils sont également appelés « feux gras » .
 
Cette classe regroupe essentiellement les hydrocarbures.
 
Certains peuvent se mélanger avec l’eau tels les acides ou les alcools.
 
D’autres ne se mélangent pas avec l’eau (pétrole, essence, huiles etc.)
 
Quelques solides inflammables sont liquéfiables (goudrons, caoutchoucs, matières plastiques etc.)
 
Ces feux brûlent sans créer de braises.
 
Ils flambent ou s’éteignent mais ne couvent pas à l’instar des feux de classes A.
 




 
LA CLASSE C

Ce sont les feux de gaz tels que :
  • Le butane,
  • Le propane,
  • L’acétylène,
  • Le gaz naturel,
  • Les gaz manufacturés.
A température ambiante, ils sont en phase gazeuse.
 
 
LA CLASSE D

Ce sont les feux de métaux, appelés aussi « feux spéciaux » tels que :
  • Le magnésium,
  • Le sodium,
  • L’aluminium,
  • Le titane,
  • La limaille de fer,
  • Etc.
Ce sont aussi les feux provoqués par l’embrasement des copeaux ou des poussières métalliques.

Ces feux nécessitent des moyens d’extinction particuliers.

Il est à noter que l’utilisation de l’eau comme moyen d’extinction est interdite car il existe potentiellement un important risque d’explosion.
 
 
LA CLASSE F

Cette classe regroupe les feux d’huile ou de graisses utilisées dans la restauration au niveau de la cuisson des aliments, que l’on désigne par le terme « auxiliaire de cuisson ».
 
La classe F a été introduit en 2006 par une norme européenne.
 
Des agents chimiques dits secs (acétate d’ammonium) et agissant de la même manière que la mousse sont projetés par l’intermédiaire de dispositifs installés au-dessus des pianos de cuisson.
 
Ils agissent par saponification en étouffant le feu par la création d’un film à la surface du liquide en ébullition.
 
 
LE CAS PARTICULIER DES FEUX DITS "ELECTRIQUES"

Ces feux n’existent pas à proprement parler ; il est préférable d’utiliser la terminologie « feux d’origine électrique » ; dans ce cas, l’énergie électrique est la source d’activation du feu.

  • Theo dit :
    20/3/2018

    On éteint un feux d’origine électrique avec un extincteur co2

  • www.formationssiap.net dit :
    1/2/2018

    Comme je l'explique dans l'exposé, on parle plutôt de feu d'origine électrique, et la source 'de mise à feu' est l'électricité. Avant toute chose, il faut couper l'alimentation électrique. C'est l'action-réflexe la plus importante. Ensuite on procède à l'extinction de manière classique en fonction de la classe de feu à laquelle on est confronté si on est certain qu'il n'y a plus de risque d'electrisation.
    Cordialement
    Le webmaster

  • POUYEPOUYE dit :
    1/2/2018

    comment éteint t'on un feu Electrique?