LE SITE QUI OPTIMISE VOTRE ETUDE
 
 

EVACUATION DU PUBLIC ET DES OCCUPANTS EN IGH

(Exposé  disponible en vidéo sur la page des cours audios et vidéo ICI)
 
RAPPEL DES PRINCIPES FONDAMENTAUX

Pour vaincre l’incendie avant qu’il n’atteigne des proportions trop importantes, l’immeuble de grande hauteur est divisé en compartiments de surface équivalente.

A partir de ce concept de base, l’évacuation des occupants est assurée au moyen de deux escaliers au moins par compartiment.

Des atténuations à cette règle de base peuvent cependant être accordées dans des conditions bien précises dans les IGH de la classe W1.

 
DIFFERENTS TYPES DE DEGAGEMENTS

Les dégagements comprennent :
  • Les escaliers et leurs dispositifs d’accès,
  • Les circulations horizontales communes.

 
 
PRINCIPALES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DES DEGAGEMENTS
 

Les dégagements doivent avoir une largeur minimale de deux unités de passage.
  1. Les circulations horizontales communes
Elles sont encloisonnées par des parois verticales et horizontales coupe-feu de degré 1 heure (ou REI 60),

Aucun volume de rangement ne doit être aménagé dans les circulations horizontales.
 
Toutefois, et en compensation, la présence d’un espace « accueil » (15 m² au maximum) par compartiment est autorisée sous réserve qu’il respecte les dispositions suivantes :
  • Emprise située en dehors de la circulation horizontale,
  • Vocation exclusive d’accueil,
  • Mobilier en catégorie M1
  • Interdiction de meubles de rangement
  • Equipé d’un point de détection automatique d’incendie relié à la détection de la circulation. 
  1. Les escaliers
Ils doivent s’arrêter au niveau le plus élevé d’accès des piétons,

Hormis le cas où ils débouchent sur un hall d’entrée, ils doivent disposer d’une sortie directe sur l’extérieur,

A chaque niveau, ils communiquent avec les circulations horizontales par l’intermédiaire de dispositifs d’accès étanches aux fumées.
 
Le nombre et la largeur des dégagements sont calculés à partir de l’effectif du public et du personnel susceptible d’être accueilli simultanément sur la base des dispositions réglementaires fixés par la réglementation relative aux ERP ou sur déclaration du chef d’établissement pour certaines activités particulières.

Le verrouillage des portes principales donnant directement sur l’extérieur peut être autorisé sous réserve qu’un déverrouillage manuel ou automatique soit possible.
 
PHILOSOPHIE GENERALE DE L'EVACUATION
 

Contrairement aux ERP ou l’évacuation générale doit être ordonnée dès le déclenchement du système d’alarme générale, la réglementation propre aux IGH privilégie uniquement l’évacuation du compartiment sinistré.

Cette évacuation vise à permettre aux occupants de quitter un compartiment où est localisé un incendie ou tout autre événement pouvant porter atteinte à leur sécurité.



En fonction des circonstances, trois types d’évacuation sont donc à mettre en œuvre :
 
L’évacuation dite de première phase :

En cas de diffusion de l’alarme, les occupants du compartiment concerné rejoignent un compartiment où ils seront à l’abri des effets d’un incendie ou de tout autre événement pouvant porter atteinte à leur sécurité ;
 
L’évacuation dite de deuxième phase :

Les occupants ayant réalisés une évacuation de première phase peuvent rejoindre le niveau d’évacuation à l’extérieur de l’immeuble par les ascenseurs et les escaliers ;
 
L’évacuation générale :

C’est l’évacuation de l’ensemble des occupants à l’extérieur de l’immeuble, à l’exception du service de sécurité incendie et d’assistance à personnes ;
 
Lors du déclenchement d’une alarme incendie dans un compartiment, les occupants réalisent une évacuation de première phase en rejoignant un compartiment non concerné par le sinistre.

Ils peuvent ensuite effectuer une évacuation de seconde phase en se rendant à un point de regroupement défini au préalable.

Au(x) niveau(x) d’évacuation des piétons vers l’extérieur, une évacuation de première phase peut être réalisée directement à l’extérieur de l’immeuble de grande hauteur.
 


 
L'EVACUATION DES PERSONNES A MOBILITE REDUITE

Au même titre que dans les ERP, les personnes à mobilité réduite doivent être évacuées immédiatement vers un compartiment non sinistré par transfert horizontal ; toutefois, les circonstances du sinistre et les difficultés présentes peuvent entraîner les services de sécurité à différer cette évacuation.
 
Cette évacuation de première phase doit s’effectuer sans traverser le volume sinistré.

Dans ce cas, les personnes à mobilité réduite sont positionnées dans des espaces d’attente sécurisés.

Ce sont des emplacements réalisés de façon à permettre l’accès et le stationnement d’un fauteuil roulant pour personne à mobilité réduite sans causer une gêne pour l’évacuation des autres occupants.

L’espace d’attente sécurisé est repéré au moyen d’une signalisation adaptée et comporte des consignes appropriées afin d’informer sur la conduite à tenir le cas échéant.
 
L'accès à l'espace sécurisé doit être parfaitement signalisé. L'emplacement de l'espace sécurisé doit être judicieusement positionné.

L'espace d'attente sécurisé dispose d’un éclairage de sécurité et d’une liaison phonique permettant à la personne en situation de handicap de signaler sa présence au service de sécurité incendie et d’assistance à personnes de l’immeuble.
 
Cet espace doit se trouver :
  • Soit dans un dispositif d’intercommunication entre une circulation horizontale commune et un escalier ;
  • Soit à proximité immédiate du dispositif d’intercommunication précité dans des conditions équivalentes ayant fait l’objet d’un avis favorable de la commission de sécurité.

EXERCICES D'EVACUATION

Les exercices d’évacuation dans les IGH constituent une obligation réglementaire.

C’est ainsi que le propriétaire de l’immeuble doit :
  • Organiser au moins une fois tous les ans, un exercice d’évacuation de chaque compartiment avec mise en œuvre des fonctions de sécurité après sensibilisation d’un détecteur automatique d’incendie dans une circulation horizontale commune.
  • Prévoir l’évacuation de première et deuxième phase de l’immeuble et de procéder à des exercices ; plusieurs notes manuscrites doivent préciser :
    • L’organisation de l’évacuation de l’immeuble,
    • Les modalités précisant la prise en charge des personnes en situation de handicap,
    • Les modalités de la réalisation d’une évacuation générale de l’immeuble.
  • Etablir et afficher les consignes d’incendie et les plans d’évacuation dans les circulations horizontales communes près des accès aux escaliers et aux ascenseurs.

  • noreddine dit :
    1/4/2017

    Des Infos trés utile merci beaucoup pour votre effort




  • Créer un site
    Créer un site