Chargement... Merci de patienter quelques secondes...
 





LE SITE QUI OPTIMISE VOTRE ETUDE

 
 

 

LE COMPARTIMENTAGE EN IGH


(Mise à jour le 1er mai 2013)


Une obligation de compartimentage

L’un des principes fondamentaux de la sécurité contre l’incendie dans les IGH concerne le compartimentage des locaux.
 
Ce compartimentage doit permettre de vaincre l’incendie avant qu’il n’ait atteint une dangereuse extension.
 
A cet effet, le bâtiment est divisé en compartiments dont les parois périmétriques doivent pouvoir contenir l’incendie pendant une durée de 2 heures.
 
D’autre part, les matériaux combustibles se trouvant dans chaque compartiment sont limités.
 
De même, les matériaux susceptibles de propager rapidement l’incendie sont interdits.


Caractéristiques d’un compartiment

Un compartiment à la hauteur d’un niveau et une surface de plancher au plus égale à 2.500 m².
 
Sa longueur ne doit pas excéder 75 m.
 




 
Néanmoins, les compartiments peuvent comprendre deux niveaux si la surface totale n'excède pas 2.500 m².
 
Ils peuvent comprendre trois niveaux pour une surface totale de 2.500 m² quand l'un d'eux est situé au niveau d'accès des engins des services publics de secours et de lutte contre l'incendie.

 


Autres caractéristiques techniques

En cas de sinistre dans une partie de l'immeuble :
  • Les ascenseurs et monte-charge doivent continuer à fonctionner pour le service des compartiments non atteints ou menacés par le feu ;
  • Des dispositions appropriées doivent empêcher le passage des fumées du compartiment sinistré aux autres parties de l'immeuble ;
  • Les communications d'un compartiment à un autre ou avec les escaliers doivent être assurées par des dispositifs étanches aux fumées en position de fermeture et permettant l'élimination rapide des fumées introduites.


Dispositifs d’intercommunication

Pour circuler aisément dans le bâtiment, des communications sont nécessaires entre niveaux ou entre  compartiments.
 
On rencontre donc deux types de communication :
  • La communication entre deux compartiments ;
  • La communication entre un compartiment et un escalier.
 
Les communications d’un compartiment à un autre et avec des escaliers sont assurées par des dispositifs coupe-feu de degré deux heures.


Les dispositifs mettant en communication deux compartiments sont constitués :
  • Uniquement de deux blocs-portes pare-flammes de degré une heure (ou coupe-feu de degré une demi-heure) :
    • Pouvant être franchis par des personnes isolées sans mettre en communication directe l’atmosphère des deux compartiments et d’un compartiment avec un escalier ;
    • D’une largeur minimale de 0,90 m ;
    • Soit maintenus fermés en position normale et équipés d’un ferme-porte ;
    • Soit à fermeture automatique ;
    • Souvrent vers lintérieur du dispositif ;
    • Portant une plaque signalétique sur la face extérieure de chaque porte du dispositif.
 
 
Ils doivent respecter les dimensions suivantes :
  • Surface comprise entre 3 m² et 8 m² au maximum ;
  • La longueur entre les deux blocs-portes n’excède pas 1,40 m, sans aucun obstacle.
 
Un dispositif d’intercommunication entre deux compartiments relie deux circulations horizontales communes.




Lors du fonctionnement du désenfumage, les dispositifs d’intercommunication entre compartiments sont toujours en surpression.
 
A l’exception des colonnes sèches ou en charge, des volets des conduits de désenfumage et des canalisations électriques ou téléphoniques propres aux dispositifs, la présence de volet, trappe d’accès aux gaines ou conduits est interdite.
 
Pour information, ce dispositif de communication peut être remplacé par une simple baie de communication sous réserve qu’elle réponde à des dispositions très strictes validées par la commission de sécurité ; il s’agit bien entendu d’une mesure dérogatoire très restrictive qui ne peut être acceptée que pour des motifs liés à l’exploitation du bâtiment.


Les dispositifs mettant en communication un compartiment et un escalier : 
  • Doivent respecter les caractéristiques visées ci-dessus, mais les blocs-portes ;
    • S’ouvrent dans le sens de la sortie vers l’escalier :
    • Sont équipés d’un ferme-porte ;
    • Portent une plaque signalétique sur chaque porte (côté circulation horizontale et côté intérieur du dispositif conduisant vers l’escalier).





Il convient donc de comprendre que pour ce dernier cas, la mise en place d’un dispositif automatique de fermeture du type DAS n’est donc pas acceptable (seul le ferme-porte est admis).


Caractéristiques de la plaque signalétique

La plaque signalétique apposée sur les blocs-portes des dispositifs de communication doit exclusivement comporter la mention suivante : « Porte coupe-feu. A maintenir fermée » ;
Les lettres sont blanches sur fond rouge.


Porte coupe-feu
A maintenir fermée


Surveillance permanente de lisolement des compartiments 
 

Les dispositifs suivants concourent à la réalisation de l’isolement permanent des compartiments :
 
  • Les blocs-portes des dispositifs d’intercommunication ;
  • Les portes d’ascenseurs et de monte-charge dont la seule porte palière assure l’isolement coupe-feu de degré deux heures ;
  • Les portes d’accès aux gaines techniques non recoupées.
 
Ces dispositifs constituent des organes de sécurité non commandés dont la position normale de fonctionnement est identique à la position de sécurité.
 
Les défauts de position prolongés de ces dispositifs sont signalés. L’affichage global des informations relatives à chacun des compartiments est :
 
  • Reporté au poste central de sécurité ;
  • Distinct de celui relatif à la fonction compartimentage ;
  • Indique un défaut de position d’attente.
 
Une temporisation de 60 secondes au plus pourra être prévue pour signaler l’ouverture de ces portes afin d’éviter le signalement intempestif d’anomalies. 
 
Afin de parfaire l’aspect « sûreté » du bâtiment, l’exploitant est autorisé à mettre en place un verrouillage des accès aux niveaux par des dispositifs de contrôle d’accès dans des conditions très précises fixés par le règlement de sécurité.

Dans tous les cas, ce contrôle d’accès ne doit en aucune manière affaiblir les règles générales de sécurité et les conditions d’évacuations ou d’accessibilité des secours doivent conserver toute leur efficacité.




 
CE QU’IL FAUT RETENIR
 
Seul le compartimentage est autorisé en IGH.
 
Le compartiment doit pouvoir contenir l’incendie pendant une durée de 2 heures.
 
Un compartiment ne doit pas excéder une surface de 2 500 m² mais peut s’étendre sur un maximum de 3 niveaux suivant sa localisation dans le bâtiment.
 
Les ascenseurs ne doivent pas pouvoir desservir le compartiment sinistré.
 
La communication entre compartiment s’effectue par des dispositifs étanches.
 
Les conditions d’étanchéité des dispositifs de communication entre compartiment sont surveillées depuis le poste central de sécurité.